Les images impressionnantes des fortes pluies qui ont inondé Paris

Les images impressionnantes des fortes pluies qui ont inondé Paris

D’après les données de Météo France, en une heure et demie de temps, il est tombé sur le sud de la capitale française 70 % de la quantité de pluie normale sur un mois. La station météo de la Tour Eiffel a également enregistré des vents violents allant jusqu’à 104 kilomètres par heure.

Ces conditions météo hors du commun ont donc forcé 7 stations de métro parisiennes à fermer leurs portes. La situation a évidemment provoqué plusieurs perturbations sur bon nombre de lignes. Le retard n’a pu être résorbé tard dans la soirée de mardi.

Le temps mercredi sera dominé par des orages potentiellement violents, notamment sur cinq départements de l’arc méditerranéen placés en vigilance orange depuis la veille par Météo-France qui redoute de fortes intensités de pluie.

Les départements pour lesquels la vigilance orange est maintenue mercredi sont l’Hérault, le Gard, le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône ainsi que le Var.

Dans la nuit de mardi à mercredi, des orages, parfois accompagnés de fortes pluies, ont déjà balayé le Sud-Est d’ouest en est, de l’Aude au Var, mais aucun dégât notable n’était enregistré, selon les services de secours interrogés par l’AFP. La vigilance orange a été levée dans la nuit pour l’Aude, le Tarn et l’Aveyron.

« La nuit a été calme, nous n’avons eu aucune intervention significative », ont indiqué les pompiers du Gard. Même écho dans l’Hérault et les Bouches-du-Rhône au petit matin, bien que les pluies aient été abondantes sur Montpellier et Marseille et le ciel zébré d’éclairs.

« Ces orages donnent des averses de l’ordre de 20 à 40 mm en moins d’une heure » et quelques pics ont été enregistrés avec 75 mm de pluies à Montarnaud et 97 mm à Puechabon, deux communes près de Montpellier, a précisé Météo-France. Le vent a également soufflé fort avec 103 kilomètres sur la commune d’Aigues-Mortes en Camargue.

« Les orages poursuivent leur chemin vers l’est et traversent le Var. Ces orages peuvent être violents avec des intensités pluvieuses fortes, atteignant localement 80 mm en peu de temps, avec de la grêle, et de fortes rafales de vent.Des phénomènes tourbillonnaires sont également possibles sur les zones littorales », a indiqué Météo-France dans son bulletin de 06H00.

L’institut météorologique ne qualifie pas ces orages d’été d’épisode « méditerranéen » à ce stade.

« L’épisode méditerranéen, c’est quand on commence à avoir des cellules stationnaires qui donnent de forts cumuls de pluie (…) à partir de seuils de 100 mm localement », a expliqué lors d’un point presse Frédéric Nathan, prévisionniste de Météo-France, qualifiant l’épisode actuel d’« assez classique ».

Les autorités des départements du Sud-Est en vigilance orange ont rappelé à la population de reporter tout déplacement ou, tout du moins, de se renseigner sur la météo avant de prendre la route. « 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture », rappelle la préfecture du Var dans un communiqué. Il est aussi formellement déconseillé de rester proche des cours d’eau ou de s’abriter sous un arbre.

Des averses se multiplieront par ailleurs mercredi au fil des heures des Pays de la Loire à la frontière belge, accompagnées d’orages. Sur le flanc sont, de la moyenne vallée du Rhône au Nord-Est se succèderont de nombreuses averses orageuses qui pourront donner lieu à des coups de tonnerre marqués et de la grêle localement dans le Centre-Est.

Les ondées apparues dans la matinée du Sud-Ouest à la région parisienne se feront plus nombreuses que dans la matinée sur le littoral aquitain et prendront un aspect orageux du Limousin au Centre, pouvant être soutenues par moments.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Monde