Boris Johnson promet de ne pas «abandonner» Hong Kong, 25 ans après la rétrocession

Boris Johnson promet de ne pas «abandonner» Hong Kong, 25 ans après la rétrocession
Belga

«Nous n’abandonnons pas Hong Kong», a déclaré le dirigeant britannique dans une vidéo sur Twitter. «Il y a 25 ans, nous avons fait une promesse au territoire et à son peuple et nous avons l’intention de la tenir, de faire tout ce que nous pouvons pour que la Chine tienne ses engagements afin que Hong Kong soit à nouveau dirigé par les habitants de Hong Kong, pour les habitants de Hong Kong», a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement de l’ancienne puissance coloniale estime que «depuis un moment», Pékin ne se conforme pas aux obligations qui sont les siennes, un «état de fait qui menace à la fois les droits et les libertés des Hongkongais et la poursuite du progrès et de la prospérité» de leur territoire.

Depuis la reprise en main par Pékin face aux manifestations pro-démocratie qui ont embrasé la ville en 2019, Londres affirme avoir reçu plus de 120.000 demandes de séjour de Hongkongais, disposant d’un passeport britannique d’outre-mer.

Dans un communiqué, la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss a quant à elle dénoncé «l’érosion constante des droits civiques et politiques» notamment depuis l’instauration de la loi sur la sécurité nationale le 30 juin 2020. «Les autorités ont étouffé l’opposition, criminalisé les dissidents et chassé tous ceux qui pouvaient dire la vérité au pouvoir», a-t-elle ajouté.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde