La Commission confirme la révision des subventions à la baisse pour la Belgique

La Commission confirme la révision des subventions à la baisse pour la Belgique
Belga

Cette réduction de subsides européens était attendue. Elle est le résultat d’une reprise de l’économie belge plus rapide que prévu. À l’automne 2020, la Commission européenne prévoyait une contraction du PIB belge de -4,6 % sur la période 2020 et 2021, alors que dans les dernières estimations, la croissance effective sur cette période a été revue à +0,1 %.

« Bien qu’on puisse se réjouir de nos bonnes performances économiques, une révision ex-post d’une telle ampleur n’est pas idéale pour la planification des investissements », a regretté le secrétaire d’État à la Relance, Thomas Dermine, dans un communiqué.

Cette baisse était toutefois anticipée de longue date par le gouvernement, rappelle le socialiste : le comité ministériel restreint (« kern ») du 22 avril dernier avait déjà pris l’engagement de compenser la perte par d’autres sources de financement et de continuer la mise en œuvre des projets de relance.

La Wallonie, en revanche, a introduit une demande de compensation budgétaire, car la croissance wallonne a en plus été affectée par les inondations. Elle qui tablait initialement sur 1,48 milliard d’euros pourrait perdre quelque 340 millions si la réduction était appliquée de manière linéaire.

Pour Thomas Dermine, « il s’agit à présent de discuter avec les entités fédérées de la manière d’ajuster au mieux le plan européen à l’enveloppe de subsides disponibles ».

Le Comité de concertation du 13 juillet sera saisi de cette question. La soumission du plan ajusté à la Commission est prévue à l’automne prochain.

La N-VA, de son côté, a attribué la réduction de l’enveloppe européenne à une « mauvaise négociation » qu’aurait réalisée le Premier ministre Alexander De Croo. La Flandre y perdra quant à elle 536 millions d’euros, mais elle puisera dans une réserve qu’elle a constituée pour compenser et mettre pleinement en œuvre son plan de relance.

« Mais en ce qui nous concerne, la clé de répartition ne sera pas modifiée. Il est hors de question pour nous que le ministre Dermine veuille y toucher », a lancé le ministre flamand du Budget, Matthias Diependaele (N-VA).

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Région flamandeRégion wallonne

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique