Namur: jusqu’à 12 mois requis pour abus de biens sociaux pour plus de 500.000€

En raison d’une addiction au jeu, le prévenu a ponctionné 503.000€ des comptes de la société.
En raison d’une addiction au jeu, le prévenu a ponctionné 503.000€ des comptes de la société. - Photo News/PHOTO PRETEXTE

Le parquet de Namur a requis mercredi jusqu’à 12 mois de prison, 2.000 euros d’amende et une interdiction professionnelle de 10 ans à l’encontre de deux prévenus accusés de faux, d’usage de faux, d’abus de biens sociaux, de détournement d’actifs et d’aveu tardif de faillite.

Après une faillite, le prévenu a placé sa compagne à la gérance de sa nouvelle société, alors qu’elle n’en exerçait pas la fonction, celle-ci prêtant son nom alors que l’entreprise de construction était dans les faits gérée par son compagnon. En matière de faux, le prévenu indiquait sur des devis et factures une adresse ne correspondant pas au siège social de la société, il en était de même pour le nom de celle-ci et son numéro de TVA.

Jugement le 7 septembre

En 2018 et 2019, en raison d’une addiction au jeu, le prévenu a ponctionné 503.000 euros des comptes de la société. 236.000 euros ont notamment été joués directement avec les comptes de la sprl. Lors de sa faillite, celle-ci présentait un compte courant de 184.000 euros. Deux véhicules sont concernés par la prévention de détournement d’actifs.

Douze mois de prison, 2.000 euros d’amende, une interdiction professionnelle de 10 ans et des confiscations à concurrence des montants détournés sont réclamés à l’encontre du prévenu. Six mois de prison, 500 euros d’amende et la confiscation de 15.000 euros sont requis contre sa compagne, considérée comme co-auteure de certaines infractions par le parquet.

Un sursis probatoire est requis pour le prévenu, la suspension simple du prononcé est plaidée pour sa compagne. Jugement le 7 septembre.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers