Kim Jong-un blâme de nouveau le gouvernement pour la propagation du Covid-19

La Corée du Nord a enregistré 232.880 nouveaux cas de «fièvre» mardi soir, ce qui porte le bilan total à 1,72 million de cas et 62 décès.
La Corée du Nord a enregistré 232.880 nouveaux cas de «fièvre» mardi soir, ce qui porte le bilan total à 1,72 million de cas et 62 décès. - Photos AFP

Présidant une réunion du Parti mardi, le leader a déclaré qu’il y avait « un manque de maturité dans la capacité de l’État à faire face à la crise » et a critiqué « l’attitude non positive, la mollesse et l’inactivité des hauts responsables de l’État », a rapporté l’agence officielle KCNA.

La Corée du Nord a enregistré 232.880 nouveaux cas de « fièvre » mardi soir, ce qui porte le bilan total à 1,72 million de cas et 62 décès, selon la même source.

Lors de la réunion mardi, Kim Jong-un a promis de « réveiller l’ensemble du Parti comme un volcan actif » pour contrer la propagation du virus. Depuis que le pays a annoncé son premier cas de Covid jeudi dernier, le dirigeant a pris personnellement en main la lutte contre l’épidémie, qui, selon lui, provoque « de grands bouleversements » dans le pays.

Il a notamment ordonné un confinement national, sa population n’étant pas vaccinée, et a déployé l’armée pour qu’elle aide à lutter contre le coronavirus. L’armée « a déployé en urgence ses puissantes forces dans toutes les pharmacies de la ville de Pyongyang et a commencé à fournir des médicaments dans le cadre d’un service proposé 24h/24 », a déclaré KCNA.

L’OMS s’est toutefois inquiétée mardi des ravages que peut provoquer Omicron sur la population non vaccinée de Corée du Nord et a réitéré son offre d’assistance allant des vaccins aux équipements médicaux. Pour l’heure, les autorités de Pyongyang ne semblent pas avoir répondu à ces appels.

Le système de santé nord-coréen a été classé 193e sur 195 pays par une étude de l’université américaine Johns Hopkins l’an dernier. Les hôpitaux du pays sont notoirement sous-équipés, avec peu d’unités de soins intensifs.

Selon les experts, le pays ne dispose d’aucun traitement contre le Covid-19 et n’a pas les capacités pour tester massivement sa population.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde