Le plus long Lacet bleu pour la Journée internationale des personnes handicapées

Campagne «Chaque lacet compte».
Campagne «Chaque lacet compte». - ELIO GERMANI

Un Lacet bleu symbolique est présenté dans chacune des trois stations. De 7 à 19 heures, les passants peuvent y attacher eux-mêmes un lacet supplémentaire, en échange d’un don. Le but est ainsi de créer le plus long Lacet bleu possible. « C’est la première fois qu’on réalise cette action. C’est une action symbolique parce que tout le monde a un euro et peut participer », explique l’attaché de presse Nicolas Dewaelheyns. Et d’informer qu’à chaque don, les personnes recevront un deuxième lacet qu’elles pourront attacher à leur chaussure pour marquer le coup. Nicolas Dewaelheyns se dit étonné de voir autant de générosité. À 10 heures, 40 lacets étaient déjà attachés les uns aux autres.

Si auparavant, le Lacet bleu était le symbole de la lutte de l’organisation contre les mines antipersonnel, il marque, cette année, l’importance des soins de réadaptation pour les personnes porteuses de handicap. Plus de 250 millions de personnes dans le monde ont besoin d’aides techniques à la mobilité, telles qu’un fauteuil roulant, une prothèse, une orthèse ou des béquilles. Seule 1 sur 10 a accès à ces outils.

« Chaque lacet compte »

Cette action lance la nouvelle campagne de récolte de fonds « Chaque lacet compte », qui se déroulera tout au long du mois de décembre. Tout le monde peut faire un don sur le site de Handicap International, où chaque mètre de Lacets bleus équivaut à 50 euros. Cette année, les bénéfices de la campagne iront entièrement aux projets de réadaptation de Handicap International au Rwanda.

Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES