Femeture des écoles primaires et maternelles dès le 20 décembre: 3 semaines pour Noël

Femeture des écoles primaires et maternelles dès le 20 décembre: 3 semaines pour Noël
Isopix

Quelques jours à peine après énième Comité de concertation, nos responsables politiques étaient à nouveau réunis ce vendredi. Ils devaient prendre de nouvelles mesures afin de freiner la propagation du coronavirus dans notre pays.

Et la situation dans nos écoles était évidemment au coeur des discussions.

➜ Comme préconisé par le GEMS, les écoles primaires et maternelles devront bel et bien faire une pause, mais elle ne sera pas de 10 jours, mais d’une semaine. Concrètement, les vacances de Noël débuteront le lundi 20 décembre et auront donc une durée de 3 semaines.

Fermeture des classes à partir de 2 cas positifs;

➜ Des détecteurs de CO2 doivent être déployés le plus vite possible dans chaque classe et local où se réunissent de nombreuses personnes. Dès que ces appareils indiqueront une concentration de CO2 supérieure à 900 ppm (particules par million), des actions devront être prises pour améliorer la qualité de l’air. Au-delà de 1.200 ppm, le local devra impérativement être quitté par ses occupants.

Le masque sera obligatoire dès 6 ans, même à l’école: dès lundi!

➜ Interdiction de toutes les activités parascolaires;

➜ La recommandation aux parents de réaliser un (auto)test de leurs enfants régulièrement.

Pour l’enseignement secondaire, pas de fermeture, mais il sera organisé de manière hybride jusqu’à la période des examens (qui auront lieu en présentiel). Le retour de l’hybridation des cours n’entrera en application que le mercredi 8 décembre seulement. Les élèves qui n’ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d’un enseignement à distance au sein de l’école.

L’enseignement artistique à horaire réduit suit les mêmes règles que celles applicables à l’enseignement primaire et secondaire.

Pour l’enseignement supérieur: contrairement à ce qui était annoncé, pas de retour en code orange pour l’enseignement supérieur. Les étudiants pourront bien continuer à se rendre en auditoire jusqu’à la fin du quadrimestre. Les bibliothèques resteront ouvertes pour les étudiants qui préparent leur session d’examens.

➜ Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves les plus vulnérables – certainement dans l’enseignement spécialisé. Les ministres de l’Enseignement en détermineront les modalités.

Aussi en Belgique