«Inanas», le nouveau spectacle de Fabienne Henrot

Le nouveau spectacle de la compagnie Fabienne Henrot.
Le nouveau spectacle de la compagnie Fabienne Henrot. - D.R.

Il est temps pour la compagnie de danse de Fabienne Henrot de remonter sur les planches après de nombreux mois d’absence, crise sanitaire oblige. Elle fera son grand retour avec son tout nouveau spectacle « Inanas », dénonçant les violences faites aux femmes. Un spectacle qui s’inscrit dans la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre qui débute le 25 novembre, date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se poursuit jusqu’au 10 décembre, date de la Journée des droits humains.

« Ce sont les Soroptimistes, des clubs qui veulent améliorer les conditions de vie et les statuts des femmes, qui m’ont contactée à plusieurs reprises pour parler de ce projet. Il a été reporté à cause du covid mais cette fois-ci, c’est la bonne », lance Fabienne Henrot. En tout, 25 danseurs seront présents pour aborder ce sujet bien difficile.

Un spectacle en deux parties

Le spectacle se déroulera en deux temps. La première partie sera consacrée aux violences faites aux femmes, du féminicide en passant par les violences conjugales ou encore au mal-être qu’elles peuvent ressentir constamment. Elle sera plutôt axée sur une danse contemporaine.

La seconde partie sera plutôt basée sur les exploits des femmes à travers le monde, parfois bien méconnus du grand public. « On parlera de leurs difficultés face aux hommes notamment. Saviez-vous que c’était une femme qui avait réalisé le premier tour du monde en automobile par exemple ? », lance la danseuse. Et d’ajouter : « j’ai voulu un peu raconter l’histoire de la déesse Innana qui a été remplacée par un homme avant de descendre aux Enfers et de finir clouée à une porte ». Cette seconde partie sera toujours basée sur une danse contemporaine mais avec une touche jazz.

Afin de sensibiliser le plus grand nombre, Fabienne Henrot a préparé son spectacle avec des élèves de l’école Verdi, où sont situés ses locaux. « J’ai réalisé des ateliers avec eux et j’ai construit mon spectacle autour de leurs réponses notamment ».

Le spectacle sera joué le 26 novembre à 20 heures et le 27 novembre à 19 heures au hall omnisports de l’Athénée Verdi (rue des Wallons 57 à Verviers). Un souper sera également organisé le samedi à 21 heures. Tous les bénéfices du spectacle seront reversés à des associations pour les violences faites aux femmes tandis que les bénéfices du bar iront aux élèves de rhéto de l’école pour leur voyage de fin d’année.

Réservations sur : fabiennehenrot.be

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Verviers (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION