Patrick Keusters: «Le ton du courrier indien est inacceptable»

Patrick Keusters: «Le ton du courrier indien est inacceptable»
Belga

Alors que la Fédération belge de hockey n’avait pas encore communiqué officiellement suite au courrier adressé par son homologue indienne concernant les élections des Hockey Star Awards, nous avons eu l’occasion de discuter quelques instants avec le président de l’ARBH, Patrick Keusters avant le coup d’envoi de la rencontre de Pro League des Red Panthers face à l’Allemagne. L’Anversois se montraient particulièrement étonné par les graves accusations reprises dans le courrier adressé par le président indien, Gyanendro Ningombam, à la Fédération internationale de hockey (FIH) puisque celui-ci évoque de la « discrimination raciale », dénonce « des commentaires désobligeants pour les athlètes et coaches indiens » et exige, surtout, des excuses publiques de l’ARBH pour « ses propos humiliants ».

Le successeur de Marc Coudron se voulait donc, avant tout, mesuré dans ses réactions. « Avant de réagir, nous voulons voir si les choses ne vont pas, d’abord, se calmer par elles-mêmes. Aujourd’hui, nous voulons surtout éviter de jeter de l’huile sur le feu, toute escalade ou même polémique. N’oublions pas que nos U21 partent, dans un mois, en Inde pour y disputer la Coupe du monde. Et nos messieurs y seront, à leur tour, en janvier 2023 pour également le Mondial. Il faut donc éviter de créer un climat hostile entre l’Inde et la Belgique. »

Mais ce qui surprend d’autant plus Patrick Keusters, c’est le contenu du courrier. « Les éléments qu’on y retrouve sont totalement infondés et le ton du courrier est tout simplement inacceptable. Notre message publié sur Twitter que certains ont pris comme une réaction officielle était bien mesuré ou calibré. Personne n’a jamais mis en cause la qualité des joueurs. Nous étions déçus pour les Red Lions et nous demandions simplement de réétudier le système de votes. Les Indiens ont principalement réagi par rapport à l’ensemble des commentaires et des propos excessifs qui ont été tenus par certains individus publiés sur les réseaux sociaux. Mais nous ne pouvons évidemment pas être tenus responsables pour toutes ces réactions. Nous allons discuter de tout cela dans les prochaines heures avec Thierry Weill qui est présent à Uccle pour ces rencontres de Pro League face à l’Allemagne. Et puis nous aviserons. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Uccle (Bruxelles-Capitale)
Aussi en Hockey