Décès par overdose de cocaïne à Gedinne: jusqu’à cinq ans de prison avec sursis

Selon l’expertise, la victime serait morte d’une overdose de cocaïne recoupée.
Selon l’expertise, la victime serait morte d’une overdose de cocaïne recoupée. - P.R./PHOTO PRETEXTE

Des peines de 37 mois et cinq ans de prison, avec sursis probatoire, ont été prononcées ce mercredi par le tribunal correctionnel de Dinant à l’encontre de deux personnes poursuivies pour avoir fourni de la cocaïne à une femme décédée d’une overdose après en avoir consommé, le 10 septembre 2020 à Gedinne.

La victime, habituée des cures de désintoxication, avait replongé dans la drogue et s’était inscrite sur une plateforme pour proposer des relations en échange de cocaïne.

Le soir des faits, elle se trouvait avec un client venu avec un caillou de MDMA et 0,3g de cocaïne. « Elle l’a consommé tout de suite, mais pas la MDMA », expliquait le client à l’audience.

Tous deux ont rejoint Charleroi où la dame a retrouvé son ancien compagnon pour obtenir deux grammes de cocaïne, que ce dernier est allé chercher auprès de son dealer. « J’ai consommé 0,2 g. Elle a fait « un sniff » et est partie avec le reste », s’est-il rappelé. De retour à son domicile, la jeune femme a encore consommé. C’est son père qui l’a retrouvée morte le lendemain. Selon l’expertise, elle serait morte d’une overdose de cocaïne recoupée.

Ce mercredi, le dealer a écopé d’une peine de 37 mois de prison avec sursis probatoire. L’ancien compagnon de la victime, qui a été chercher les deux grammes, a écopé de cinq ans avec sursis probatoire. Le tribunal a notamment estimé que les prévenus, vendeurs ou consommateurs, ne pouvaient ignorer la nocivité du produit. Le client de la victime a par ailleurs été acquitté.

BELGA

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Dinant (prov. de Namur)Gedinne (prov. de Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers