Les sans-papiers de «La Casita» en passe d’ouvrir un dialogue avec le propriétaire

C’est dans l’avenue Joseph Lemaire que les sans-papiers occupent une habitation.
C’est dans l’avenue Joseph Lemaire que les sans-papiers occupent une habitation. - Capture d’écran Google Maps

Concernant la nouvelle occupation de sans-papiers dénommée «La Casita» ouverte cette semaine avenue Joseph Lemaire à Molenbeek-Saint-Jean, Home Invest Belgium a indiqué vendredi ne plus être propriétaire du bâtiment depuis 2018.

Un porte-parole des personnes sans-papiers à l’adresse raconte que, depuis mercredi, un représentant de la Commune est passé pour faire un tour des lieux et s’assurer de la sécurité des locaux, de même qu’un huissier qui leur a donné le contact de l’avocat de l’actuel propriétaire. Le groupe va prendre contact avec lui pour essayer d’initier un dialogue et de convenir d’une convention d’occupation temporaire. La Commune n’intervient ici qu’en tant que médiateur.

La Casita accueille pour l’instant une trentaine de femmes et d’hommes qui sont sans-papiers pour beaucoup de longue date. Ils sont majoritairement originaires d’Afrique du Nord. Certains sont des anciens grévistes de la faim issus de l’occupation de l’ULB qui cherchaient à se loger. «On demande un accès légal au marché du travail et on s’inscrit dans la lignée des mouvements pour la régularisation, mais on voudrait également signer une convention d’occupation temporaire avec le propriétaire», explique le porte-parole du groupe.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES