Le procès d’Abdelkader Bouajaja, accusé d’un féminicide, fixé mi-octobre

Leïla Zahiri, la victime.
Leïla Zahiri, la victime. - D.R.

Le corps sans vie de Leïla Zahiri, une mère de trois enfants âgée d’une cinquantaine d’années, avait été découvert le 4 septembre 2019, dans son appartement situé rue du Korenbeek à Molenbeek-Saint-Jean. Le propriétaire du logement avait trouvé la victime poignardée dans sa salle de bain, alors qu’il était venu la voir après que des voisins lui aient signalé une fuite d’eau provenant de l’appartement de la victime.

L’enquête s’est très rapidement dirigée vers l’accusé, Abdelkader Bouajaja, qui entretenait une relation amoureuse avec la victime. Il est déjà connu pour de nombreux faits de violence. Il a notamment écopé de deux ans de prison en 1997 pour l’incendie volontaire d’une maison de jeunes à Koekelberg.

Lors de ses premières auditions par la police, l’accusé a déclaré que la victime l’avait agressé avec un couteau, qu’il s’était ensuite défendu et avait retourné le couteau contre elle. Cette version des faits ne coïncidait pas avec les éléments objectifs du dossier, en particulier avec les constatations des médecins légistes.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers