C’est pratiquement toute la Grèce et ses îles qui brûlent!

Au nord d’Athènes, le feu a détruit de nombreuses habitations.
Au nord d’Athènes, le feu a détruit de nombreuses habitations. - AFP

Seize personnes, légèrement brûlées ou souffrant de problèmes respiratoires, ont dû être hospitalisées jeudi et vendredi et on déplore un mort, un habitant ayant été percuté par la chute d’un poteau électrique au nord d’Athènes.

« Notre pays fait face à une situation extrêmement critique », a déclaré le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Et de fait, la situation semble incontrôlable : des centaines de personnes sont sur le point d’être évacuées et notamment des touristes.

À Eubée, les garde-côtes grecs ont rassemblé une flottille de patrouilleurs et de navires privés pour évacuer des centaines d’habitants et de vacanciers par mer après que plusieurs incendies bloquent les routes terrestres au large de l’île.

Plusieurs maisons ont totalement été détruites par le feu dans différentes régions de Grèce.

Outre des forêts et des villages sur l’île d’Eubée à 200 km à l’est d’Athènes, c’est surtout le village d’Afidnes qui a été la proie d’un violent incendie dans la nuit de jeudi à vendredi près du mont Parnès à 30 km au nord d’Athènes.

Les flammes étaient attisées par un vent fort.

Une partie de l’autoroute près d’Afidnes reliant Athènes au nord du pays a été coupée vendredi matin par précaution. Les équipes de pompiers ont essayé d’utiliser la chaussée en guise de barrière, pour arrêter l’avancée des flammes avant le retour des bombardiers d’eau, dès le lever du soleil. Mais le brasier, alimenté par la pinède environnante, a traversé la route en plusieurs endroits.

Le feu a répandu une odeur âcre et un nuage grisâtre au-dessus du bassin d’Athènes. De nombreuses coupures de courants ont été répertoriées.

Un responsable de la protection civile a expliqué également que le feu reprenait du côté d’Olympie et que les pompiers avaient beaucoup de difficulté à maîtriser sa propagation.

Devant cette situation catastrophique, des renforts ont été dépêchés depuis plusieurs pays d’Europe.

Quelque 82 pompiers français sont arrivés jeudi soir de Marseille. La France devait également envoyer deux bombardiers d’eau, la Suède deux avions, la Roumanie 112 pompiers et 23 véhicules et la Suisse trois hélicoptères. Chypre a déjà envoyé quarante pompiers et deux avions tandis qu’Israël a promis 15 pompiers et une importante cargaison de retardateurs de flammes.

M.P.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mont (c.f. Yvoir)Yvoir (prov. de Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en Monde