Condamné à 24 mois de prison: 39kg de khat dans ses bagages à l’aéroport de Bruxelles

À l’aéroport de Bruxelles.
À l’aéroport de Bruxelles. - Photo News

L’homme était arrivé à l’aéroport de Bruxelles en provenance d’Ouganda. Les douanes, qui avaient jugé ses déplacements suspects, avaient soumis l’individu à un contrôle approfondi, ce qui avait permis la découverte des stupéfiants.

L’homme avait d’abord prétendu que les plantes étaient destinées à sa consommation personnelle et qu’elles l’aideraient à soigner ses rhumatismes, mais avait vite changé de version lorsqu’il lui a été fait remarquer que le khat séché devait être utilisé rapidement avant de perdre son effet psychotrope.

« Je rendais visite à un ami en Ouganda lorsqu’on m’a proposé de le transporter », a-t-il déclaré. « On m’a dit que ce n’était pas de la drogue, mais que je pouvais en tirer quelque chose. Je recevrais 1.500 euros si j’apportais le khat à Genève. »

Le tribunal a jugé totalement invraisemblable que le prévenu n’ait pas su que le khat était illégal en Europe, mais a toutefois tenu compte du fait que l’homme n’était qu’un petit rouage d’une organisation criminelle beaucoup plus importante.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers