La Croix-Rouge est «aux abonnés absents», fulmine le bourgmestre de Pepinster

Vidéos
La Croix-Rouge est «aux abonnés absents», fulmine le bourgmestre de Pepinster

« Nous avons centralisé toutes les aides, mais nous avons besoin d’une structure qui vienne approvisionner les habitants et permettre ainsi à nos services communaux d’être actifs sur le terrain », a expliqué jeudi Philippe Godin, à l’occasion de l’annonce dans sa commune d’une action conjointe de Comeos et Assuralia en faveur des sinistrés.

« On ne voit rien venir, il n’y a pas de volonté dans le chef de la Croix-Rouge », déplore le bourgmestre.

Philippe Godin avec Dominique Michel de Comeos (à gauche) et Hein Lannoy d’Assuralia (à droite).
Philippe Godin avec Dominique Michel de Comeos (à gauche) et Hein Lannoy d’Assuralia (à droite). - Belga

Dévastée, Pepinster ne retrouvera pas une vie normale avant plusieurs mois au moins, selon lui. « Nous n’avons plus de magasins, plus rien, une structure pour nous soutenir est donc essentielle », martèle Philippe Godin.

Belga

Ce coup de gueule du bourgmestre est intervenu jeudi alors que les fédérations du commerce (Comeos) et des assurances (Assuralia) avaient fait le déplacement pour annoncer le lancement de l’action « Commerce cares ».

Celle-ci permettra aux sinistrés, après obtention d’une attestation de leur assureur, de bénéficier de réductions dans une série de magasins non-alimentaires entre la 4 août et le 4 septembre. Tous les détails et commerces participants sont disponibles sur le site www.commercecares.be.

Le bourgmestre de Pepinster déplore l’absence de la Croix-Rouge.
Le bourgmestre de Pepinster déplore l’absence de la Croix-Rouge. - Belga

La Croix-Rouge est «aux abonnés absents», fulmine le bourgmestre de Pepinster

« Nous avons centralisé toutes les aides, mais nous avons besoin d’une structure qui vienne approvisionner les habitants et permettre ainsi à nos services communaux d’être actifs sur le terrain », a expliqué jeudi Philippe Godin, à l’occasion de l’annonce dans sa commune d’une action conjointe de Comeos et Assuralia en faveur des sinistrés.

« On ne voit rien venir, il n’y a pas de volonté dans le chef de la Croix-Rouge », déplore le bourgmestre.

Dévastée, Pepinster ne retrouvera pas une vie normale avant plusieurs mois au moins, selon lui. « Nous n’avons plus de magasins, plus rien, une structure pour nous soutenir est donc essentielle », martèle Philippe Godin.

Ce coup de gueule du bourgmestre est intervenu jeudi alors que les fédérations du commerce (Comeos) et des assurances (Assuralia) avaient fait le déplacement pour annoncer le lancement de l’action « Commerce cares ».

Celle-ci permettra aux sinistrés, après obtention d’une attestation de leur assureur, de bénéficier de réductions dans une série de magasins non-alimentaires entre la 4 août et le 4 septembre. Tous les détails et commerces participants sont disponibles sur le site www.commercecares.be.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Pepinster (prov. de Liège)
Aussi en VERVIERS ET SA REGION