Dégradation sanitaire en France: de nombreux changements dans les mesures

Dégradation sanitaire en France: de nombreux changements dans les mesures

Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont en effet récemment pris des arrêtés similaires, qui concernent notamment les secteurs très fréquentés en été que sont les îles de Ré et d’Oléron, Hossegor ou encore Biarritz.

En Gironde, cette obligation est assortie d’une interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique (hors terrasses autorisées) qui entre en vigueur mercredi jusqu’au 31 août, dans des stations comme Lacanau, Lège-Cap-Ferret ou Arcachon. Jardins, parcs, espaces naturels et plages font exception.

Selon la préfecture, le taux d’incidence en Gironde atteint 314 cas positifs pour 100.000 habitants, contre seulement 40 il y a deux semaines.

Ce taux est encore plus élevé en Haute-Corse (699 pour 100.000 habitants) où la préfecture a elle aussi pris de nouvelles mesures de freinage : le port du masque est obligatoire depuis mardi dans « les espaces denses », soit les rues les plus passantes des principales villes du département, dont Bastia.

Les rassemblements de plus de dix personnes sont par ailleurs interdits après 21H00 sur les plages et les espaces naturels pour éviter les fêtes nocturnes.

Dans le Bouches-du-Rhône, où le taux d’incidence s’élève à 426 pour 100.000 habitants, la préfecture a également réaffirmé mardi l’obligation du port obligatoire du masque en extérieur dans les lieux à forte concentration de population du département ainsi que l’interdiction de consommer de l’alcool sur la voie publique. Les plages et les espaces naturels, parcs et jardin, ne sont toutefois pas concernés par le port du masque.

Le département des Pyrénées-Orientales, très touristique et frontalier de l’Espagne, avait été le premier à réinstaurer mi-juillet le port du masque en extérieur, sauf sur la plage et les grands espaces naturels.

Dans ce département qui affichait la semaine dernière le taux d’incidence le plus élevé de métropole, le masque est devenu obligatoire samedi dans les lieux assujettis à un pass sanitaire. Par ailleurs, les bars et restaurants continuent de fermer à 23H00.

Le port du masque en extérieur a aussi été étendu dans le département limitrophe de l’Aude, notamment dans des lieux de forte affluence, comme la cité de Carcassonne. Lundi, c’est la préfecture de l’Hérault, où le taux d’incidence a plus que doublé en quelques jours pour atteindre 470 cas sur 100.000 habitants, qui annonçait le retour du masque à l’extérieur, jusqu’au 15 août et à l’exception de six communes peu densément peuplées et des plages.

Le préfet des Alpes-Maritimes, autre département très prisé des vacanciers, avait pris des mesures similaires dimanche.

Dans l’est, le masque est désormais obligatoire en Meurthe-et-Moselle dans les communes de plus de 5.000 habitants, ainsi qu’à Belfort. Et dans le Bas-Rhin, il est obligatoire dans les lieux soumis à pass sanitaire.

Entrée en vigueur du pass sanitaire dans les transports «entre le 7 et le 10 août»

L’extension du pass sanitaire aux transports de longue distance entrera en vigueur «entre le 7 et le 10 août», une fois le texte de loi promulgué, a affirmé mercredi le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Adoptée par le Parlement dans la nuit de dimanche à lundi, la loi sur cette mesure «est actuellement revue par le Conseil constitutionnel, elle devrait être promulguée le 7 août et mise en application dans les jours qui suivent, entre le 7 et le 10 août», a révélé M. Djebbari au micro de BFMTV/RMC.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde