Contre Eupen, Bruges a inscrit le but le plus tardif de l’histoire du foot belge

De Ketelaere méritait bien un bisou de Mata. @News
De Ketelaere méritait bien un bisou de Mata. @News

La bonne nouvelle pour Bruges, c’est qu’il a mieux commencé le championnat qu’il y a un an (0-1 face au SC Charleroi). La bonne nouvelle pour Eupen, c’est qu’il a laissé une très belle impression, loin de « l’oiseau pour le chat » qu’il semblait être. La bonne nouvelle pour les statisticiens, c’est que ce match est entré dans l’histoire, grâce au but le plus tardif jamais marqué au sein de notre élite puisque c’est après… 102 minutes et 19 secondes que De Ketelaere a arraché le 2-2. Or, jamais autant d’arrêts de jeu n’avaient été accordés (14 minutes au total)…

La question est évidemment de savoir si cela se justifiait. C’est plutôt oui, selon Stéphane Bréda : « C’est beaucoup mais en deuxième mi-temps, le gardien eupenois reste 2’48’’ au sol, il y a une échauffourée qui dure 1’45’’, six remplacements et pas mal de pertes de temps volontaires, que les arbitres ont pour instruction de décompter. Donc, les 10 minutes initiales ne me choquent pas. Et pendant ces 10 minutes, qui constituent un temps minimum, Nurudeen reste encore deux minutes au sol alors que c’est quand même curieux un gardien qui a des crampes, et il y a encore d’autres pertes de temps expliquant une nouvelle prolongation. En revanche, M. Van Driessche avait beau sortir des cartes pour perte de temps, rien ne changeait, son emprise étant donc limitée… »

C’est dur pour les Eupenois, qui pensaient tenir la victoire. Et on peut leur expliquer tant qu’on veut que cette rallonge n’est pas anormale, ils se diront peut-être que ce ne serait pas arrivé ailleurs qu’à Bruges…

Au-delà des regrets, si les Pandas s’appuient sur la qualité de leur prestation, ils connaîtront peut-être une saison bien moins sombre que redouté. Avec une mention spéciale pour leur gardien ghanéen Abdul Manaf Nurudeen (22 ans) qui, pour son deuxième match parmi l’élite (le premier, le 7 novembre 2020, s’était déjà soldé par un partage, 1-1, face à Waasland-Beveren), a multiplié les exploits. Il reste donc invaincu dans la cage des Pandas… avant de défier Anderlecht samedi prochain !

Bruges : du neuf en vue

Et Bruges, dans tout cela ? Il n’est pas encore au top, tout comme il y a un an, mais Vanaken et Sobol vont reprendre l’entraînement collectif cette semaine, avec Nsoki, le remplaçant de Kossounou qui arrive de Nice contre un chèque de 6,5 millions. Quant à Mignolet, il continue à se préparer en solo. Par ailleurs, le Club est sur le point de casser sa tirelire (bien remplie, ne vous inquiétez pas) pour investir 8 millions sur Sebastian Villa (25 ans), l’ailier colombien du club argentin de Boca juniors (7 buts en 21 matches la saison dernière, 4 sélections en équipe nationale). Bref, il n’y a vraiment pas de quoi paniquer, ce que d’ailleurs personne ne fait dans la Venise du Nord !

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Division 1A