Météo: des cumuls de 10 à 20 L/m2 et de violents orages encore attendus ce dimanche

Facebook (R. Fourneaux)
Facebook (R. Fourneaux)

Quelques bancs de brouillard pourront se former à l’aube, dimanche, avec un ciel variable à parfois très nuageux, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). Dans un premier temps, il fera généralement sec, à l’exception de l’ouest où il pleuvra parfois dans la matinée.

Par contre, de nouvelles averses parfois orageuses et assez fortes se développeront ensuite en cours de journée. Des cumuls de 10 à 20 L/m² sont localement possibles sous des maxima de 19 à 24 °C et un vent faible à généralement modéré de sud, parfois variable sur l’ouest du pays.

Quelques averses parfois orageuses pourront encore se produire en soirée. Leur activité diminuera ensuite, sauf sur l’ouest du pays où le risque d’orage persistera. Des éclaircies feront également leur apparition par endroits, surtout sur le centre et l’est du pays. Minima de 12 à 16 °C avec un vent faible à modéré de sud, parfois variable sur l’ouest du pays.

Lundi, il fera partiellement à très nuageux avec, déjà l’avant-midi, un risque d’averses. L’après midi, celles-ci s’intensifieront et s’accompagneront localement d’orages et de grêle. Quelques coups de vent seront possibles pendant une averse. Les maxima seront compris entre 19 et 23 °C. Le vent sera faible à modéré d’ouest à sud-ouest.

Mardi matin, quelques éclaircies seront possibles mais une nouvelle dégradation orageuse est ensuite prévue à partir de l’ouest. Une amélioration suivra dans le courant de l’après midi et en soirée. Maxima entre 19 et 22 °C avec un vent dans l’ensemble modéré de sud-ouest.

Dinant, Anhée, Namur...: le terrible bilan des orages (toutes les vidéos)

Dinant, Anhée, Namur...: le terrible bilan des orages (toutes les vidéos)

A Dinant

Des dégâts matériels «conséquents» ont été constatés à Dinant après les inondations qui ont frappé la ville samedi, a indiqué le bourgmestre Axel Tixhon dans la soirée. Aucune victime n’est pour l’instant à déplorer.

Des routes ont été arrachées dans les rues Philippeville et Cardinal Mercier et des voitures emportées par les flots, tandis que l’eau a pénétré certaines maisons.

Vidéos à Dinant :

«Ce sont de véritables torrents qui ont dévalé rue de Philippeville, route de Philippeville, rue Cardinal Mercier et Rue Fétis. Cela a été bref mais extrêmement violent. La cellule de crise a été réunie afin de coordonner l’intervention des services de secours», a assuré le bourgmestre, tandis que la protection civile a été appelée en renfort pour évacuer les débris et véhicules sinistrés.

Les services communaux vont veiller à identifier les besoins urgents des riverains touchés dès dimanche matin et à accompagner au mieux les personnes sinistrées dans leurs démarches. Dans l’intervalle, quatre personnes ont dû être relogées.

A Namur

Devant l’ampleur des dégâts provoqués par les violentes précipitations de samedi soir, les pompiers de la zone NAGE ont arrêté de pomper l’eau pour se consacrer aux opérations de sauvetage des personnes et de sécurisation des bâtiments.

A 23h samedi, les pompiers de Namur étaient débordés par le nombre d’interventions. «C’est reparti comme la semaine dernière. Cette fois, c’est toute la rive gauche de la Meuse qui est touchée. On se concentre sur les sauvetages des personnes et la stabilité des bâtiments: certains doivent être évacués pour des raisons de sécurité», a indiqué dans la nuit le dispatching des pompiers de Namur.

Vidéo à Bomel :

«La situation à Namur est plus grave que la semaine dernière avec plusieurs rues inondées, plusieurs quartiers de la commune sous eau et des conséquences importantes sur plusieurs ménages à reloger», a résumé le bourgmestre Maxime Prévot. «Il y a des infiltrations au CHR et dans des maisons de repos, mais pas de perte humaine ni de blessé à ce stade», a-t-il ajouté.

Beaucoup de maisons sur le territoire communal ont été impactées par les dégâts des eaux, mais la zone de secours NAGE ne disposait pas de suffisamment de pompes pour tout le monde samedi soir.

Dans la capitale wallonne, la puissance de l’eau a emporté de nombreuses voitures, des pavés, des plaques d’asphalte. Les inondations ont provoqué des fuites de gaz, des incendies, répandu du mazout, abîmé fortement les voiries...

Le stock de nourriture de l’ASBL La main tendue, qui distribue plus de 100 colis alimentaires par jour, a notamment été détruit.

Parmi les rues les plus durement touchées figurent la rue Piret Pochet, le fond d’Arquet, la chaussée de Dinant, le fond de Bomel, la chaussée de Perwez... Plusieurs quartiers de la commune comptent d’énormes dégâts matériels comme Wépion, Vedrin et Saint-Marc.

Vidéo à Jambes :

Vidéos à Namur :

Vidéo à Wépion :

A Anhée

La commune d'Anhée a également été touchée par les fortes pluies de ce samedi soir. Plusieurs villages sont victimes d'inondations. La 1ère échevine Anne-Faeles-Vam Rompu a indiqué à RTL. "Nous sommes submergés d'appels. Les villages de Sosoye, Bioul, Maredret, Annevoie ou encore Denée connaissent des problèmes d'inondations. Ce sont des pluies diluviennes qui se sont subitement abattues sur la région et la Vallée de la Molignée. C'est la catastrophe. Le bas du village de Bioul est totalement inondé. On se retrouve avec un mètre d'eau dans le village et dans certaines maisons".

Vidéo à Bioul :

Vidéo dans la Molignée :

A Yves-Gomezée

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique