Les dommages des intempéries au réseau ferroviaire estimés entre 40 et 50 millions

Les dommages des intempéries au réseau ferroviaire estimés entre 40 et 50 millions
AFP

Il s’agit d’une estimation très provisoire car, à plusieurs endroits, l’eau ne s’est pas encore complètement retirée et il n’y a donc pas de vision des dégâts réels. L’entreprise fait également remarquer que ce chiffre ne concerne que les matériaux et ne tient pas encore compte, par exemple, de la perte économique.

«En tout, quelque 25 lignes ferroviaires ont été touchées, surtout au sud de la Meuse, là où les problèmes étaient les plus importants», rapporte le porte-parole Thomas Baeken. Il faut d’abord déblayer les débris, puis stabiliser et remettre en place une dizaine de kilomètres de voies ferrées, qui ont été complètement emportées à plusieurs endroits. En outre, environ 50 kilomètres de lignes aériennes doivent être réparés, 3.000 traverses remplacées et 70.000 tonnes de ballast déversées. Et il y a également des réparations à effectuer sur trois ponts ferroviaires qui ont été gravement endommagés.

Infrabel espère que tout sera rentré dans l’ordre vers le milieu ou la fin du mois d’août. Une carte disponible sur les sites internet d’Infrabel et de la SNCB renseigne, pour chaque ligne ferroviaire touchée, la date probable de reprise du trafic.

Entre-temps, le train qui a déraillé à cause des intempéries à Nassogne, en province de Luxembourg, a été redressé lundi. Un train de dépannage est arrivé sur les lieux lundi après-midi pour le remorquer. Infrabel espère que le convoi aura donc disparu d’ici lundi soir. Le trafic sur la ligne ferroviaire en question pourrait reprendre le 9 août.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Nassogne (prov. de Luxembourg)province de Luxembourg
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique