Ismael Debjani gagne à Huelva mais pas avec le chrono souhaité

@News
@News

Alors qu’il était prévu que les coureurs passent en 2.22 au premier kilomètre, le chrono n’indiquait que 2.26 au passage des 1.000 m. « Dès cet instant, je savais que je pouvais oublier le minimum », regrette le Carolo, qui a du coup pris le parti de jouer la victoire, ce qu’il a fait en terminant très fort pour s’imposer en 3.36.71, son meilleur chrono de l’année et le 8e de sa carrière, devant le Portugais Nader (3.37.01) et l’Espagnol Fontes (3.37.28). « C’est décevant parce que je sens que je suis en forme et capable de battre mon record (3.33.70) dans une bonne course », dit-il. « Le problème, c’est que je n’en ai plus à mon programme pour l’instant. Toutes les places sont prises dans les trois gros meetings qui restent avant la date limite de qualification ». Debjani risque de devoir se rabattre sur une qualification via le ranking mondial, où il est relativement à l’aise.

Chez les femmes, au cours du même meeting, Lindsey De Grande a terminé 12e du 1.500 m en 4.13.45, son meilleur temps depuis 2011, année où on lui avait décelé une leucémie chronique. Un exploit remarquable.

Aussi en Athlétisme