Arnaque au rétroviseur: la zone de police de Gaume invite à la prudence

Les arnaqueurs laissent croire à leurs victimes qu’elles ont commis un accrochage.
Les arnaqueurs laissent croire à leurs victimes qu’elles ont commis un accrochage. - D. R.

La zone de police de Gaume met en garde. Le phénomène de « l’arnaque au rétroviseur » est en recrudescence.

« Le mode opératoire est connu : les arnaqueurs repèrent une victime, bien souvent une personne âgée, et simulent un accident. Ils exhibent un rétroviseur brisé sur leur véhicule et laissent une trace visible sur la voiture de la personne de sorte à lui faire croire qu’elle a commis un accrochage. Ils réclament un montant important à la victime (plusieurs milliers d’euros) et la contraignent de les rembourser directement afin que l’assurance n’intervienne pas, et que son permis de conduire ne lui soit pas retiré. Dans le but de rendre crédibles leurs propos, un « faux appel » à l’assureur peut être passé devant la personne », informe la zone de police sur son site internet.

« Si vous êtes face à ce genre de situation, nous vous recommandons de contacter immédiatement la police (101), et de l’annoncer à vos interlocuteurs. Ce comportement pourrait avoir comme conséquence de les faire fuir », souligne la zone de police.

Pour rappel, quelles que soient les circonstances, ne donnez jamais d’argent et ne fournissez pas vos données bancaires ! Afin de prévenir ce genre d’escroquerie, informez votre entourage et principalement les personnes âgées.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers