Bolingo remporte le 400 m au meeting de Dessau, record personnel pour Rosius

@News
@News

Cynthia Bolingo et Rani Rosius se sont distinguées vendredi lors du meeting d’athlétisme de Dessau, en Allemagne.

Pour son premier 400 m en plein air depuis 2018, Cynthia Bolingo s’est imposée en 51.75, à 6/100 de son record personnel et à 30/100 du record de Belgique (51.45) détenu par Kim Gevaert depuis 2005.

Cynthia Bolingo a signé vendredi le 4e chrono européen de l’année, elle espère réaliser le minimum olympique fixé à 51.35.

Rani Rosius a quant à elle battu de 6/100 son record personnel sur 100 m, qu’elle a couru en 11.33, se qualifiant ainsi pour l’Euro espoirs. Le minimum olympique est fixé à 11.15. Elle a fini 3e d’une course gagnée en 11.29 par l’Allemande Jennifer Montag.

Eline Berings a pour sa part lancé sa saison outdoor par un temps de 13.33 sur 100 m haies (RP : 12.72), terminant 4e. La victoire est revenue à la Polonaise Pia Skryszowska (12.92).

A la hauteur, Claire Orcel s’est classée 5e avec un saut à 1m84 pour sa première sortie en plein air de la saison. L’Ukrainienne Iryna Herashchenko l’a emporté en franchissant 1m92.

L’Allemand Johannes Vetter a lui surfé sur sa grande forme pour remporter le concours de lancer du javelot avec un jet à 93,20 m.

Deux jours après un résultat déjà impressionnant à Ostrava (94,20 m, 7e meilleure performance de tous les temps), Vetter a réussi 93,20 m à son 3e essai, soit la 11e meilleure performance de tous les temps (dont 5 lui appartiennent désormais).

L’Allemand de 28 ans, champion du monde en 2017 et 3e des Mondiaux en 2019, s’était approché l’an dernier avec 97,76 m du vieux record du monde du Tchèque Jan Zelezny (98,48 m en 1996), et se pose en grand favori de la discipline pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet – 9 août).

Pour sa première compétition internationale depuis 2019, la triple championne du monde de saut en hauteur russe Mariya Lasitskene s’est contentée de la 7e place avec un saut à 1,80 m, loin de la vainqueure ukrainienne Iryna Herashchenko (1,92 m).

Lasitskene et trois autres athlètes russes peuvent pour l’instant bénéficier du statut d’athlète « neutre », un système né à la suite d’un vaste scandale de dopage institutionnalisé en Russie, et relancé fin avril après près d’un an et demi de pause par World athletics, alors que la fédération russe d’athlétisme est suspendue depuis novembre 2015.

Aussi en Athlétisme