Leuze : ils ont transformé un café en champ de bataille

Deux habitués du tribunal.
Deux habitués du tribunal. - B.L

****** *** ******** *********** **** *** *************** ** ********** ** * ******** ** ******* ** ********* ****** ** ******** ************** *** **** ** **** ** *********** *** **** ******* ***** ***** *** **** ********** **** *** ****** ********** ******** ** * ***** ***** ***** * **** ** ******* ********* *** ********** ** ** ****** **** ** ********* ****** ********* **** ********* ** ** ** ****** *** ***** *** **** *** **** **** ** ****** * ** *********** ** **********

Les deux hommes se sont vite réconciliés. Le 14 décembre 2018, ils débarquaient dans un bar de Leuze-en-Hainaut pour chercher misère aux clients. Expulsés du café par le patron, ils sont revenus pour tout casser, transformant le bar en champ de bataille. Selon la défense d’Allan, c’est Luciano qui a frappé l’homme au chapeau qui l’avait baptisé Lucky Luke. Petit, nerveux, c’était plutôt Joe Dalton.

****** ** ** ***** ***** ******* * ***** ** ** ***** ** ****** *** *** ************ ****** *** **** ** **** *** ****** ****** ***** ** ******** *** ***** ** ********

******* ********* *** *******

Pour le ministère public, il est temps que Luciano arrête ses conneries, lui qui avait écopé de 30 mois avec sursis pour extorsion, le 8 janvier 2018. Une peine de trois ans de prison ferme est requise, par défaut.

***** ******* *** ***** ** ****** **** **** ******* *** ******* * ******* ** ****** ** **** ***** ******** **** ** ***** ***** *** ********* ** *** * ****** *** ***** **** *** ******* ** ** * *** *** **** ******* ************* ***

***** ** ******** ** *** *** ********** ********* **** ** ****** ** ** *********** *** ********* *** ****** ********** ************** **** ***** ** ** ********* ********* *** *********

Aussi en Faits divers

Découvrez tous nos articles en clair pour seulement 1€ sans engagement.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.